Travailler l’accident

“La vie n’a rien de prévisible, ni d’arrangeant”

En début d’année, Marine Antoine a invité son groupe à travailler au corps l’accident. Au travers d’expériences d’outils improbables, de défis plastiques, de collage insolites, chacun a multiplié les tâches et empreintes, librement.